NEESS
JEAN-PHILIPPE BRAAM
Voir ses oeuvres disponibles

Si l'expression artistique de Jean-Philippe BRAAM (1957) passe aujourd'hui par le pinceau, pendant de longues années il fut son outil privilégié dans l’exercice de son métier de restaurateur de tableaux.

Dès ses jeunes années, il avait nourri une curiosité pour toutes composantes participant de l'art de peindre. Peinture à l’huile, acryliques, colles, pigments, liants, toiles et châssis. Ils furent des repères ou des compagnons fidèles pour ce voyageur, amateur de beaux livres. Séduit un temps par l’univers des bibliothèques, Braam opta pour une formation qui l’autorisait à côtoyer davantage le monde de la peinture et du dessin. Ses premiers modèles ont été les maîtres italiens et flamands des XVI et XVIIème siècles. Animé de patience, d’un sens de l'observation et de la rigueur requise par sa profession, il fut sensible,dit-il à la rugosité d’une peau de toile comme à l’onctuosité d’un medium.

Il était devenu guérisseur de tableaux, encouragé par son épouse, Docteur en médecine...

Chemin faisant, ses affinités le rapprochèrent de certains parmi les devanciers de l’art construit que furent Corot et ses architectures antiques ou Cézanne et son sens de la synthèse et des volumes. Au-delà des formes, il retrouvait chez eux des tons plus que des couleurs : les Terres de Sienne et les déclinaisons de bleu nuit et de gris ardoise, chers à un Juan Gris.

Jean-Philippe Braam évoque ses images mentales ressuscitant dans la nature l’infini des paysages nigérians, les fjords de Norvège, la sérénité quasi-mystique du paysage japonais, les étendues de la plaine champenoise, les canyons nord-américains ou encore les carrières d’ocre de Roussillon.

Il procède non par geste pictural mais par tracés successifs réfléchis ; retouches et repentirs. Braam valorise ce travail imaginaire de fragments et de mûrissement progressif à l'ancienne via dessins préparatoires et esquisses au crayon hors-atelier. Il dit que maintes fois, il ferme les yeux pour mieux voir. C'est devant son chevalet qu'il décidera ou non de leur rendu final sur la toile. Toile que l’artiste aura choisie par préférence pour l’âpreté de son revers non préparé et sa faculté d'absorption de ces rappels du tangible , tels les sables, pigments ou molécules crayeuses.

Tenté un temps par l’ascétisme formel de l’Art Concret, l’artiste assuma l’idée que sa création ne pourrait en arriver à rejeter les formes de la nature. Si peu figuratives soient-elles, il conclut qu’en passant par le creuset formé par le tableau et le pinceau, et donc générées par son geste, les  formes trouvaient leur berceau ailleurs. Au cœur de la nature. Cette nature, à la lumière du prisme des souvenirs qu’il nourrit, Jean-Philippe Braam aime à en décanter les facettes multiples. Une démarche féconde pour la déconstruction des apparences paysagères enchaînant sur le jaillissement de leur essence.

Michel Van Lierde
Octobre 2020

Le site de l'artiste


Neess encadrement atelier restauration dorure galerie chatelain bruxelles shop peinture artiste jean philippe braam Neess encadrement atelier restauration dorure galerie chatelain bruxelles shop peinture artiste jean philippe braam Neess encadrement atelier restauration dorure galerie chatelain bruxelles shop peinture artiste jean philippe braam Neess encadrement atelier restauration dorure galerie chatelain bruxelles shop peinture artiste jean philippe braam Neess encadrement atelier restauration dorure galerie chatelain bruxelles shop peinture artiste jean philippe braam

CONTACT